2021, année de transition

L’édition 2020 est annulée ? Qu’à cela ne tienne !
Nous avons réussi à indemniser tous les artistes et prestataires engagés pour 2020 et nous avons fait le choix de maintenir des commandes artistiques engageant le territoire et ses habitants. Avec les artistes concernés, nous avons redéployé un programme intercommunal pour l’année 2021, repensé les formes et la méthode,  il était essentiel pour nous tous de maintenir le désir de création bien vivace.
En 2021, panOramas multiplie les rendez-vous sur la Rive Droite, une belle façon d’attendre ensemble la prochaine édition de la biennale en 2022 et de partager l’action sur le long terme.

• Anne-Laure Boyer avait imaginé une installation éphémère pour la Nuit Verte du parc Palmer.
Qu’à cela ne tienne, l’oeuvre sera pérenne ! Le 1er novembre 2020, Anne-Laure Boyer amorce la Deuxième Vie offerte au pin couché du parc Palmer, et panOramas vous invite à une balade à travers les jardins singuliers de Cenon avant une plantation collective autour du pin. D’autres rendez-vous seront programmés dans l’hiver autour du pin, jardinage et collecte de souvenirs ; au printemps tout sera prêt pour l’hommage que nous rendrons ensemble à cet arbre-totem.

• Après une belle Nuit Verte, nous devions quitter le QG, pour préparer de nouvelles aventures.
Qu’à cela ne tienne, en janvier nous occuperons une nouvelle adresse dans le quartier Palmer à Cenon, accueillerons une équipe de colocataires élargie, nous y serons jusqu’en septembre 2022… pour préparer et vivre la prochaine Nuit Verte !
Infos et révélations à suivre très bientôt.

Gilles Baron créait pour la Nuit Verte 2020 le deuxième opus du solo SunnyBoom.
Qu’à cela ne tienne, nous avons pu maintenir les temps de résidence à Floirac et Cenon. La création est en cours et sera jouée en salle à Cenon avant d’être déployée en quatre points du parc des Coteaux les 17 et 18 juillet 2021.
SunnyBoom 1 et 2, le 27 février 2021 à la salle Simone Signoret dans le cadre du mois de la danse

Eric Blosse avait imaginé une installation monumentale et participative pour la Nuit Verte 2020, il était déjà repéré dans le quartier, accompagné de son sténopé, sa drôle de machine dorée.
Qu’à cela ne tienne, il a repensé son oeuvre devenue dispositif léger, mobile et toujours participatif. Il sera activé en avril et mai 2021, dans les quartiers Dravemont à Floirac, Palmer à Cenon, Alpilles-Vincennes à Lormont et Avenir à Bassens.

• Lucie Bayens, entourée d’une belle équipe de tricoteuses, crocheteuses, et bricoleuses de la Rive Droite préparait  Sous les arbres la mer, une installation pour la Nuit Verte.
Qu’à cela ne tienne, les ateliers de production sont prolongés au QG jusqu’à la fin de l’année, et l’oeuvre sera exposée dans l’hiver au nouveau QG, un week-end de juin  dans le parc Palmer, et en fin d’année 2021 dans la salle d’exposition de Bois Fleuri à Lormont.

• Les Marches, aventure urbaine collective devaient poursuivre la révélation du parc des Coteaux et de ses chemins de traverse.
Suivant un itinéraire tracé par Bruit du Frigo, elles ont été reportées, puis annulées.
Qu’à cela ne tienne, nous marcherons les 25 et 26 septembre 2021, et nous serons nombreux pour suivre un nouveau parcours, découvrir des paysages inattendus et bivouaquer en ville !

Aline Chambras travaillait sur les coulisse de la biennale et suivait depuis l’ouverture du QG, les ateliers, rencontres, séances de travail pour alimenter une création sonore diffusée dans la Nuit Verte.
Qu’à cela ne tienne, elle poursuit sa collecte, les inquiétudes, rebonds, silences, nouvelles pistes, projections nourriront cette création forcément différente et diffusée au printemps dans une chambre d’écoute du nouveau QG.

Sacré programme non ?

réseaux sociaux