La 6ème édition de la biennale panOramas est annulée

En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, la 6ème édition de la biennale panOramas qui devait avoir lieu le week-end du 26 et 27 septembre 2020, à Cenon, est annulée.

Le 16 mars dernier, les équipes de panOramas avaient fermé leur QG, installé dans le quartier Palmer à Cenon. Pour autant, le travail de mise en œuvre de cette édition n’avait pas cessé. Des adaptations et des hypothèses de maintien étaient travaillées par les artistes, les équipes techniques, les médiateurs et les partenaires, pour tenter d’offrir au public, malgré tout, ce rendez-vous artistique et culturel majeur de la rentrée 2020.

L’annulation

Au vu des protocoles très strictes élaborés pour la réouverture des premiers services publics, de la complexité de leur mise en œuvre et des moyens techniques et humains importants à mobiliser pour garantir le respect des règles sanitaires, les Maires de Bassens, Lormont, Cenon et Floirac, villes porteuses de l’événement, ont décidé d’annuler l’édition 2020 de panOramas.

Si les Marches et la Nuit Verte n’auront pas lieu en 2020, le QG de panOramas à Palmer sera néanmoins progressivement ré-ouvert en juin et occupé, comme prévu initialement, jusqu’en octobre 2020. Les activités reprendront dans les conditions sanitaires et de sécurité requises.

Le soutien à la filière artistique et culturelle

Une vingtaine d’artistes, collectifs et prestataires étaient engagés dans la programmation, la création, la médiation, la communication et la mise en œuvre de l’édition 2020 de panOramas. Le soutien financier confirmé des collectivités publiques [Bordeaux Métropole, Département de la Gironde, Région Nouvelle-Aquitaine, Drac Nouvelle-Aquitaine], des partenaires [Iddac, Caisse des Dépôts, Clairsienne, Domofrance, Gironde Habitat et Mésolia] et des Villes de Bassens, Lormont, Cenon et Floirac, permettra de rémunérer et indemniser l’ensemble de ces acteurs, particulièrement fragilisés par la crise sanitaire.

Dans les prochains mois, la direction de panOramas se concentrera sur le soutien aux artistes et prestataires et travaillera avec eux et avec ses partenaires, sur les suites possibles de la biennale après 2020. Des propositions pour 2021 et 2022 seront présentées au mois de septembre.

panOramas 2020, les prestataires et artistes engagés

Nous tenons ici à rappeler les prestataires et artistes engagés dans l’édition 2020 :
pour Les Marches : récit d’anticipation conçu par l’Ecole Parallèle Imaginaire sur un itinéraire inédit de Bruit du Frigo.
pour La Nuit Verte :  les chutes d’eau et la vague magistrale du label OYE, le grand éclat collectif et lumineux conçu par Eric Blosse, la transformation du paysage dans le caléidoscope de Vincent Leroy, l’hommage d’ Anne-Laure Boyer, la chute de Cornelia Konrads, la révélation du travail souterrain de la nature de Julien Mouroux, les colonies sous-marines conçues par Lucie Bayens avec les habitantes couturières et tricoteuses de la Rive Droite, les histoires de résistance d’Anne-Cécile Paredes, les grandes histoires du QG d’Aline Chambras, les solos chorégraphiques de Gilles Baron dans l’espace de la Nuit, le concert de lumières de Mad Rhizome, l’interaction douce, tactile et tellement nécessaire de Scénocosme.
Mise en œuvre et en lumière par Limelight et Richard Berthou, notre régisseur depuis 10 ans.
Identité visuelle par l’atelier Père & Fils
Diffusion Garluche, jeune et brillante agence de communication
Médiation culturelle : Eve Mathieu

réseaux sociaux