Résidences de recherche

 

LE FORMAT COURT

Pendant un mois et demi panoramas invite un artiste à questionner l’un des axes du projet 2021-26 du Grand Projet des Villes Rive Droite. Décaler le point de vue, imaginer des réponses propices au rêve, au pas de côté… Ce principe de résidence s’inscrit dans une complémentarité des méthodes d’analyse et de prospective, en impliquant l’artiste invité.e et l’équipe du GPV.

→ ARTISTE EN RÉSIDENCE
CAMILLE BEAUPLAN  // peinture
juin 2022

Camille Beauplan travaille autour des incongruités et des détournements d’usage dans l’espace public.

© Pauline Jeannette

 

 

LE FORMAT LONG

Cette résidence s’adresse à un.e artiste qui produira une œuvre pour la Nuit Verte.

Chaque artiste programmé.e à la Nuit Verte crée une œuvre in situ, en lien avec le territoire et les enjeux posés par la directrice artistique de panoramas.

Grâce à une résidence de recherche de longue durée, l’artiste invité.e pourra tisser des liens encore plus étroits avec le territoire et ses habitants, prendre le temps de la recherche et de l’expérimentation duquel naîtra une œuvre pour la Nuit Verte, mais qui portera aussi les prémices d’autres œuvres et d’autres projets.

La résidence longue s’inscrit dans un accompagnement plus large de la création, contribuant à un impact durable de panoramas auprès des artistes et portant le projet culturel au-delà des lisières du parc des Coteaux.

→ ARTISTE EN RÉSIDENCE
GEÖRGETTE POWER // vidéo, son, installation
octobre 2021 à janvier 2022

Suite à sa venue en résidence de recherche d’octobre 2021 à janvier 2022, Geörgette Power poursuit sa collaboration avec panoramas pour la production de son œuvre sonore pour La Nuit Verte en collaboration avec des habitants du quartier Palmer à Cenon.

Rencontre avec la classe panoramas – novembre 2021 © Diane Hymans

Lire aussi

Retour sur la sortie de résidence

Entrée en résidence de Geörgette Power